Pour un retour à l’école de nos enfants

Prêt à retourner à l’école, apprendre, rencontrer, jouer …

Convaincus que le risque psycho-social lié au confinement et à l’éviction scolaire devient largement supérieur au risque sanitaire pour nos enfants, nous relayons ici la lettre de la Société Française de Pédiatrie, en faveur d’un retour à l’école de l’ensemble de nos enfants, mais aussi d’un retour des enfants dans les cabinets de pédiatrie et de médecine générale, afin qu’ils bénéficient des examens de santé nécessaires et qu’aucun retard à la mise en place des vaccinations ne soit observé. Au risque, dans le cas contraire, de voir apparaitre d’autres épidémies … rougeole, méningite ou encore coqueluche.

Enfants en collectivité et COVID-19 : Lettre aux parents et aux professionnels de l’enfance – 15/05/2020

Mesdames, Messieurs,

La perspective du retour en collectivité des enfants et des adolescents marque une nouvelle étape dans cette pandémie qui a bouleversé nos vies. Il est à l’origine de très nombreuses questions et inquiétudes bien compréhensibles. La Société Française de Pédiatrie, qui rassemble les pédiatres spécialistes de l’enfant, souhaite avant tout rassurer les parents. En effet, les connaissances accumulées depuis ces 2 derniers mois confirment que l’infection à COVID-19 est une maladie bénigne chez la quasi-totalité des enfants. Les formes graves sont très rares, moins fréquentes qu’en cas de grippe ou de bronchiolite. Des cas de complications inflammatoires tardives ont aussi été décrits (Syndrome de Kawasaki) dans les régions où le virus a circulé, mais concernent un nombre limité d’enfants.

On dispose aujourd’hui d’arguments dans différents pays qui suggèrent que les enfants ne sont pas non plus « dangereux » pour les adultes. Les adultes sont plus souvent à l’origine de la transmission du virus à l’enfant que l’inverse. Les adultes doivent donc continuer à protéger les enfants d’une possible contamination tout en préservant des échanges de qualité entre adultes et enfants, et aussi entre les enfants. Les enfants ont besoin d’interactions sociales pour se développer. Il y a donc beaucoup plus de bénéfices que de risques à la reprise de la collectivité. C’est dans cet esprit que l’ensemble des spécialistes de l’enfant en France, et dans beaucoup d’autres pays, se sont prononcés unanimement pour un retour à l’école, y compris pour les enfants et adolescents porteurs de maladies chroniques. Pour les plus fragiles, quelques mesures de précaution supplémentaires aux mesures barrière seront parfois nécessaires ( https://www.sfpediatrie.com/actualites/communique- sfp-societes-specialite).

Le retour en collectivité doit être organisé en mettant en avant gestes barrières et précautions d’usage. L’apprentissage de ces gestes sera aussi très utile pour prévenir la transmission des futurs virus hivernaux comme ceux de la grippe, de la bronchiolite ou de la gastro entérite. Ces mesures barrières reposent pour les enfants essentiellement sur le lavage des mains à l’eau et au savon. Le port d’un masque dans les crèches, les écoles maternelles et primaires pour les enfants sans maladie grave n’est ni nécessaire, ni souhaitable, ni raisonnable. Les mesures de distanciations excessives (comme la suppression des espaces de jeux, l’interdiction aux enfants de jouer entre eux, ou l’impossibilité de consoler un enfant) sont inutiles voire préjudiciables. Elles seront inapplicables en pratique et risquent d’entraîner une grande anxiété particulièrement néfaste au développement des enfants : les enfants doivent pouvoir continuer à jouer entre eux sans que cela provoque des tensions. Des mesures excessives feraient également perdre sens et engagement au métier exercé auprès des enfants par les assistantes maternelles, les professionnels des crèches et des écoles. Nous allons apprendre ensemble comment adapter au mieux les mesures au fil du temps, en gardant notre bon sens.

Enfin, nous appelons les parents à la plus grande vigilance suite à cette interruption imposée dans le suivi habituel de leurs enfants. Il ne faut pas que la pandémie à COVID-19 entraine une recrudescence de méningite, de coqueluche ou de rougeole en rapport avec un retard vaccinal. Durant cette période, les vaccinations manquées doivent être rattrapées dès que possible pour protéger les enfants et les adolescents de microbes que l’on sait extrêmement dangereux.

Nous devons ensemble prendre soin de nos enfants en respectant leurs besoins. Il est essentiel de continuer le suivi médical de prévention indispensable à leur bonne santé et de leur permettre de retourner en collectivité. L’enjeu est d’apprendre à vivre ensemble sans peur excessive de l’autre, de s’ouvrir au monde par le jeu et les apprentissages, au contact d’autres enfants et d’adultes professionnels bienveillants.

Pr Christophe Delacourt, Président de la Société Française de Pédiatrie
Pr Christèle Gras-Le Guen, Secrétaire Général de la Société Française de Pédiatrie

Co-Signataires
Dr Martine Balençon, Présidente de la Société Française de Pédiatrie Médico-Légale
Pr Elise Launay, Présidente du Groupe de Pédiatrie Générale sociale et environnementale Dr Nathalie Vabres, Pédiatre, Co-rédactrice de la lettre

Coronavirus (encore …)

Seconde publication à ce sujet, loin de sombrer dans la terreur, nous souhaitons d’une part apporter des réponses claires aux interrogations de chacun (patients de la maison médicale ET soignants), et d’autre part communiquer (aux soignants ET aux patients) les mesures prises concrètement, dans la vraie vie, celle de notre quotidien.

La veille documentaire et les réflexions de notre équipe ont permis d’aboutir à une procédure d’accueil et de protection de nos patients (et de nos soignants !). Modestement nous souhaitons la partager :

  • à nos patients
  • à nos confrères et autres MSP ou centre de soins, qu’ils puissent si besoin s’en inspirer, la critiquer, ou l’amender dans un but d’optimisation mutuelle de nos pratiques

Ces mesures sont l’application des recommandations de nos autorités de tutelle (ARS-BFC, Santé publique France, Ministère de la Santé et des Solidarités), travaillées pour les transformer en mesures concrètes, en perpétuelle évolution selon le devenir de l’épidémie.

Nous vous en faisons part ici. Nous avons établi un protocole d’accueil ainsi qu’une formation interne pour tous les membres de la MSP.

La version v2.2 est disponible ici :

Un seconde version du protocole est ici :

Le protocole (V1) :

 Protocole  Date de création :08/03/2020
Référents Médecin:  : Amandine Lebeau, Bertrand Studer  Validé par l’équipe pluri-professionnelle de la maison de santé concerné par le protocoleDate de mise à jour :Mise à jour quotidienne selon directives des autorités de tutelle. 
  1. Listes des professionnels concernés : tous les membres de la maison médicale
  1. Problématique identifiée : Face à l’épidémie de coronavirus COVID-19, actuellement au stade 2 des mesures de prise en charge, nous devons diminuer le risque de contamination pour les patients consultant à la maison médicale et pour les membres de la maison médicale.
  1. Objectifs : Appliquer les mesures officielles en matière de prévention et de prise en charge des cas possibles et suspects. Diminuer le risque de contamination « intramuros » tant pour les soignants que les patients, en adaptant les mesures émanant de nos structures dirigeantes (ARS, Santé publique France, Ministère de la santé). Ces mesures et protocole seront adaptés en fonction de l’évolution de l’épidémie et des recommandations officielles.

Objectif secondaire : Imposer des règles simples et efficaces, de prudence afin de permettre de poursuivre aux mieux nos prises en charge « habituelles ».

  1. Population ciblée : Tout patient venant consulter à la MMA.
  1. Évaluation : Autoréévaluation en fonction de la faisabilité, des nouvelles recommandations éventuelles, de l’évolution de la situation épidémique. 
  1. Actions et rôle de chacun des professionnels de santé concernés

Rôles et actions médicales :

  • Les 2 médecins de la maison médicale sont référents pour l’examen des cas suspects et la classification en cas possible des cas suspects en collaboration avec le 15 et l’ARS (au stade 2 de l’épidémie) et selon les directives ultérieures éventuelles (lors du passage en stade 3 de l’épidémie)
  • Participation au tour de permanence de l’accueil
  • Désactivation de l’ouverture automatique de porte jusqu’à nouvel ordre
  • Communication aux patients, via leur télé-secrétariat et plateforme de RDV des consignes mises en place à la maison médicale
  • Veille documentaire pluriquotidienne
  • Mise à jour en collaboration avec le permanencier d’accueil des nouvelles directives issues de la veille documentaire.

Rôles et actions médicales et paramédicales :

  • Chaque professionnel est susceptible d’effectuer une « permanence d’accueil » après avoir bénéficié d’une formation interne à la MSP.
  • Désactivation de l’ouverture automatique de porte jusqu’à nouvel ordre
  • Communication aux patients, si besoin via leur télé-secrétariat des consignes mises en place à la maison médicale
  1. Liste des documents associés
  • Annexe 1 : semainier
  • Annexe 2 : livret d’accueil / contenu de la Dropbox
  • Annexe 3 : fiche « transit »
  • Annexe 4 : dispositions prises pour l’accueil des patients
  1. Bibliographie

Conseils aux patients : 

Information des soignants :

Des informations plus ciblées mais utiles sont également à consulter :

Mesures barrières :

  1. Lieu de consultation du protocole

Classeur des protocoles / Dropbox

Annexe 1 

Permanence d’accueil des patients – Emploi du temps

 8910111213141516171819
 Lundi              
 Mardi             
 Mercredi             
 Jeudi             
 Vendredi             
 Samedi             
 Dimanche             

Les cases seront surlignées avec le nom de la personne présente pour l’accueil. En l’absence de celle-ci : chaque praticien assurera la régulation de ses patients entrants, la mise en place d’un combiné téléphonique d’accueil est envisagée selon des modalités à prévoir.

Annexe 2 

Permanence d’accueil des patients – livret / Dropbox

Un classeur avec pochettes plastifiées / dossier dématérialisé Dropbox est mis en place pour l’aide à la décision du permanencier d’accueil contenant : 

  • Le guide méthodologique de l’épidémie (Stade 2)
  • Le questionnaire cas suspect / cas possible
  • La fiche soignant Covid-19 de la mission COREB
  • La définition de cas actualisée de SpF
  • Les précautions Coronavirus de AVECSanté contenant les consignes avant consultation
  • L’affiche accueil covid de AVECSanté
  • La vignette question coronavirus de SpF
  • Des semainiers pour l’organisation des semaines de permanence à venir
  • La fiche « transit » à remplir pour chaque patient rentrant dans la maison médicale
  • L’affiche de SpF présente en salle d’attente et dans chaque cellule de chaque praticien

Annexe 3

Fiche « Transit »

Chaque entrée et sortie en salle d’attente doit être consignée dans le but de pouvoir répondre en matière de risque de contamination au sein de la maison médicale et pour transmission éventuelle aux autorités sanitaires (ARS-BFC en particulier)

Cette feuille doit être remplie exclusivement par le permanencier

Date (Jour JJ/MM/AA) :…………………………………………………………………………

Accueil**NomPrénomTéléphoneCas*Heure d’arrivéeHeure de sortie
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
      
       
       
       
       
       
       
       
       

*Cas : noter « P » si possible, noter « S » si suspect, « » si confirmé, « N » dans les autres cas.

** noter les initiales du permanencier

Annexe 4

Dispositif d’accueil et de prévention

Réunion téléphonique et présentielle à la maison médicale entre les Dr Lebeau et Studer le 08/03/2020 dans l’après-midi qui a abouti aux choix suivants.

  • Allongement des créneaux de consultation à 20 minutes au lieu de 15 pour limiter les retards, diminuer le temps de passage en salle d’attente et donc les contacts entre les patients.
  • Augmentation du nombre de créneaux de téléconsultations
  • Information via Doctolib et via les télé-secrétariats des dispositions prises au sein de la maison médicale pour l’accueil des patients, et en particulier celui des cas suspects.
  • Réalisation d’une affiche d’accueil sur la base du document outil transmis par la Femasco au cours de la dernière semaine
  • Plastification de tout affichage indispensable de salle d’attente afin de rendre cet affichage « lavable », suppression des jouets, journaux, informations non indispensables de la salle d’attente et des cellules de chaque praticien.
  • Désactivation de l’ouverture automatique de la porte d’entrée de la maison médicale pour tous les praticiens jusqu’à nouvel ordre
  • Mise en place d’un tour de permanence à l’accueil (en l’absence de secrétariat) auquel tous les membres de la maison médicale s’engagent à participer, y compris étudiants, externes, internes.

En cas d’impossibilité de permanence, la désactivation et l’accueil par chaque praticien de ses patients via quelques questions simples permettront un triage par défaut : avez vous de la fièvre ? présentez-vous des signes respiratoires (toux, mal de gorge, nez qui coule) ? En cas de réponse positive à ces 2 questions, avis médical systématique.

D’autre part est envisagé la mise en place d’un téléphone d’accueil soit via une installation d’un troisème combiné sur le réseau des Dr Lebeau et Studer (contact avec Orange, problème des délais de mise en œuvre), soit via la dédicace d’un des téléphones des médecins avec information du télésecrétariat. Nécessité de prévoir une désinfection régulière du combiné.

  • Inventaire et mise en place des ressources matérielles (masques, gants, lunettes, surblouse, SHA pour le permanencier ; SHA et masques pour les patients classés « suspects »)
  • Formation de l’ensemble des membres de la maison médicale le 09/03/2020 à 8H et mise en place du protocole élaboré par le Dr Lebeau et le Dr Studer d’après les données issues de notre veille documentaire.

Invitation à cette réunion transmise par WhatsApp le 08/03/2020.

Création par le Dr Studer d’un diaporama de formation, téléchargeable ci-dessous :

Coronavirus

Nous ne présentons ici qu’une liste de ressources FIABLES devant le nombre de fausses informations qui circulent sur internet, certains médias ou les réseaux sociaux.

Open Rome regroupe en une page l’ensemble des sites fiables et utiles (La première partie est destinée à nos patients, une seconde et troisième partie aux soignants (confrères, internes) et la dernière partie regroupe les mesures de prévention actualisées: https://www.openrome.org/coronavirus.html

Autres liens utiles / informations locales / twitter :

Twitter :  @Alertesanitaire

ARS Bourgogne Franche-Comté : https://www.bourgogne-franche-comte.ars.sante.fr

Coordination

La coordination en MSP, c’est le ciment de l’édifice. C’est la pièce centrale du puzzle.

C’est tout ce que les patients ne voient pas, mais qui nous relie les uns aux autres.

C’est du temps passé, dans l’ombre, sur un coin de table ou de bureau, à téléphoner, à organiser, à faire des mails, à inviter … C’est coller 365 timbres pour une action de santé publique (voir Mars bleu).

C’est penser le soir, la nuit parfois à ce qu’on fera demain pour faire vivre une équipe, monter des projets.

C’est appeler la banque, l’ARS, la FEMASCO, les confrères et les copains d’à côté …

C’est appréhender des outils informatiques, Excel, wordpress, word, keynote, Trello, infogram… C’est twitter ou rédiger un post sur Facebook…

J’ai fait ce boulot pendant 9 mois, en plus du temps de consultation, en plus des formations et des congrès. Avec ambition et surtout un plaisir infini.

Depuis début janvier, j’ai passé le flambeau à un gars vraiment super, Cédric Cheviron, qui prend ses marques dans notre belle équipe, qui s’intéresse, travaille et apporte ses idées et son expérience, qui nous enrichit de sa présence et de son dynamisme pour notre plus grand plaisir et pour notre objectif principal : améliorer la qualité de nos prises en charge, améliorer la qualité des soins au sein de notre maison médicale.

Alors, chers patients, vous ne le verrez peut-être pas (ou très peu) mais sachez qu’il est là, qu’il veille, qu’il met de l’huile dans les rouages, gardien de notre ambition, garant de notre engagement.

Cédric, c’est un plaisir de t’accueillir et c’est un honneur de t’avoir avec nous.

Bertrand.

Mars Bleu, venez faire du vélo à smoothie !

Sous l’impulsion d’un nouveau membre au sein de notre équipe, Cédric Cheviron, coordinateur de notre maison médicale, nous nous mobilisons et nous engageons vers plusieurs actions de santé publique.

Mars bleu. Mois dédié au dépistage du cancer colo-rectal (campagne nationale). 365 patients de la maison médicale, agés de 50 à 74 ans ont reçu une invitation pour une journée d’information et d’échanges autour du cancer colorectal.

le jeudi 26 mars 2020 de 9H à 17H

A cette occasion, plusieurs ateliers seront proposés avec la participation de la FEMASCO, de la CPAM, de l’ADECA-BFC.

Vous pourrez échanger avec des professionnels, participer à des ateliers d’information (alimentation, activité physique ..) et même faire du vélo pour préparer un délicieux smoothie !

Nous vous accueillerons avec grand plaisir.

La Belle-isation

11 octobre 2019, cette date restera une étape marquante pour notre maison de santé. En effet, après lecture de notre projet de santé, l’agence régionale de santé de Bourgogne Franche-Comté, vient de donner un avis favorable à notre demande de labellisation. Nous sommes aujourd’hui officiellement labellisés « MSP », trois lettres, symboles d’un projet, fruits d’un travail d’équipe, et ligne de départ pour la suite.

Et nous n’en sommes pas peu fiers !

Un grand, grand travail a été nécessaire, et il en reste beaucoup  : ACI, article 51, Asalee, protocoles pluri-professionnels, actions de santé publique … mais c’est un honneur et un bonheur de travailler dans cette belle équipe dans laquelle chaque contribution est essentielle, et où tout se discute, se travaille dans une belle atmosphère conviviale. 

Alors on va garder nos manches retroussées, et se mettre sur la ligne de départ pour la suite …

Bertrand

Vers la labellisation … (l’automne comme un printemps)

Voici 9 mois que notre projet est en gestation, pas une journée, pas une semaine sans qu’on en discute, que des idées fusent, que des retouches sont faites … 9 mois de réflexions, de lectures, de réunions. 9 mois de travail passionnant et passionné, en plus de nos consultations, en plus de nos vies personnelles, en plus de nos loisirs (et parfois au prix de nuits courtes et de week-end studieux !). Ce fut et c’est un vrai travail, mais il nous a rapproché, il a été et sera un peu le ciment de cette belle maison de santé que nous construisons, pierre après pierre, depuis 5 ans dans une extraordinaire convivialité. Oh il y a eu des moments de doutes, des moments de déception, parce qu’il faut décoder les langages, les discours, se faire aider, ne pas en attendre de trop parfois, en vouloir plus à d’autres moments. Mais au delà des impératifs, au delà des cahiers des charges, au delà des textes législatifs ou autres, il y a cette belle aventure humaine, avec tout ce qui nous rapproche et les regards respectueux de chacun. Et c’est aujourd’hui un régal de venir travailler le matin, de se voir, de recevoir des étudiants, d’accueillir nos patients avec cette ferme intention d’améliorer leur accueil, la qualité de nos soins, et notre outil de travail.