Coronavirus

Nous ne présentons ici qu’une liste de ressources FIABLES devant le nombre de fausses informations qui circulent sur internet, certains médias ou les réseaux sociaux.

Open Rome regroupe en une page l’ensemble des sites fiables et utiles (La première partie est destinée à nos patients, une seconde et troisième partie aux soignants (confrères, internes) et la dernière partie regroupe les mesures de prévention actualisées: https://www.openrome.org/coronavirus.html

Autres liens utiles / informations locales / twitter :

Twitter :  @Alertesanitaire

ARS Bourgogne Franche-Comté : https://www.bourgogne-franche-comte.ars.sante.fr

Coordination

La coordination en MSP, c’est le ciment de l’édifice. C’est la pièce centrale du puzzle.

C’est tout ce que les patients ne voient pas, mais qui nous relie les uns aux autres.

C’est du temps passé, dans l’ombre, sur un coin de table ou de bureau, à téléphoner, à organiser, à faire des mails, à inviter … C’est coller 365 timbres pour une action de santé publique (voir Mars bleu).

C’est penser le soir, la nuit parfois à ce qu’on fera demain pour faire vivre une équipe, monter des projets.

C’est appeler la banque, l’ARS, la FEMASCO, les confrères et les copains d’à côté …

C’est appréhender des outils informatiques, Excel, wordpress, word, keynote, Trello, infogram… C’est twitter ou rédiger un post sur Facebook…

J’ai fait ce boulot pendant 9 mois, en plus du temps de consultation, en plus des formations et des congrès. Avec ambition et surtout un plaisir infini.

Depuis début janvier, j’ai passé le flambeau à un gars vraiment super, Cédric Cheviron, qui prend ses marques dans notre belle équipe, qui s’intéresse, travaille et apporte ses idées et son expérience, qui nous enrichit de sa présence et de son dynamisme pour notre plus grand plaisir et pour notre objectif principal : améliorer la qualité de nos prises en charge, améliorer la qualité des soins au sein de notre maison médicale.

Alors, chers patients, vous ne le verrez peut-être pas (ou très peu) mais sachez qu’il est là, qu’il veille, qu’il met de l’huile dans les rouages, gardien de notre ambition, garant de notre engagement.

Cédric, c’est un plaisir de t’accueillir et c’est un honneur de t’avoir avec nous.

Bertrand.

Mars Bleu, venez faire du vélo à smoothie !

Sous l’impulsion d’un nouveau membre au sein de notre équipe, Cédric Cheviron, coordinateur de notre maison médicale, nous nous mobilisons et nous engageons vers plusieurs actions de santé publique.

Mars bleu. Mois dédié au dépistage du cancer colo-rectal (campagne nationale). 365 patients de la maison médicale, agés de 50 à 74 ans ont reçu une invitation pour une journée d’information et d’échanges autour du cancer colorectal.

le jeudi 26 mars 2020 de 9H à 17H

A cette occasion, plusieurs ateliers seront proposés avec la participation de la FEMASCO, de la CPAM, de l’ADECA-BFC.

Vous pourrez échanger avec des professionnels, participer à des ateliers d’information (alimentation, activité physique ..) et même faire du vélo pour préparer un délicieux smoothie !

Nous vous accueillerons avec grand plaisir.

La Belle-isation

11 octobre 2019, cette date restera une étape marquante pour notre maison de santé. En effet, après lecture de notre projet de santé, l’agence régionale de santé de Bourgogne Franche-Comté, vient de donner un avis favorable à notre demande de labellisation. Nous sommes aujourd’hui officiellement labellisés « MSP », trois lettres, symboles d’un projet, fruits d’un travail d’équipe, et ligne de départ pour la suite.

Et nous n’en sommes pas peu fiers !

Un grand, grand travail a été nécessaire, et il en reste beaucoup  : ACI, article 51, Asalee, protocoles pluri-professionnels, actions de santé publique … mais c’est un honneur et un bonheur de travailler dans cette belle équipe dans laquelle chaque contribution est essentielle, et où tout se discute, se travaille dans une belle atmosphère conviviale. 

Alors on va garder nos manches retroussées, et se mettre sur la ligne de départ pour la suite …

Bertrand

Vers la labellisation … (l’automne comme un printemps)

Voici 9 mois que notre projet est en gestation, pas une journée, pas une semaine sans qu’on en discute, que des idées fusent, que des retouches sont faites … 9 mois de réflexions, de lectures, de réunions. 9 mois de travail passionnant et passionné, en plus de nos consultations, en plus de nos vies personnelles, en plus de nos loisirs (et parfois au prix de nuits courtes et de week-end studieux !). Ce fut et c’est un vrai travail, mais il nous a rapproché, il a été et sera un peu le ciment de cette belle maison de santé que nous construisons, pierre après pierre, depuis 5 ans dans une extraordinaire convivialité. Oh il y a eu des moments de doutes, des moments de déception, parce qu’il faut décoder les langages, les discours, se faire aider, ne pas en attendre de trop parfois, en vouloir plus à d’autres moments. Mais au delà des impératifs, au delà des cahiers des charges, au delà des textes législatifs ou autres, il y a cette belle aventure humaine, avec tout ce qui nous rapproche et les regards respectueux de chacun. Et c’est aujourd’hui un régal de venir travailler le matin, de se voir, de recevoir des étudiants, d’accueillir nos patients avec cette ferme intention d’améliorer leur accueil, la qualité de nos soins, et notre outil de travail.

Canicule, les bons conseils

Votre santé est en danger lorsque la température extérieure est plus élevée que la température habituelle dans votre région.

  •  La chaleur fatigue toujours 
  •  Elle peut entraîner des accidents graves et même mortels, comme la déshydratation ou le coup de chaleur 
  •  La pollution de l’air et l’humidité aggravent les effets liés à la chaleur.

Ces risques peuvent survenir dès les premiers jours de chaleur.

Des gestes simples permettent d’éviter les accidents. Il faut se préparer AVANT les premiers signes de souffrance corporelle, même si ces signes paraissent insignifiants.

Voici nos conseils :

  • Mouiller son corps et se ventiler
  • Manger en quantité suffisante
  • Maintenir sa maison au frais : fermer les volets durant la journée
  • Ne pas boire d’alcool
  • Donner et prendre des nouvelles de ses proches
  • Eviter les efforts physiques
  • Boire régulièrement de l’eau

Pour plus d’information :

Que faire avec vos médicaments en cas de vaguer de chaleur ? Les conseils de l’ansm.

Page réalisée d’après le site le site du ministère de la santé et de l’environnement

Bientôt l’été

Et voici qu’arrive à grand pas cet été tant attendu. Voilà six mois que l’on travaille – en plus de nos consultations, congrès, formations, vies personnelles, loisirs, sports, enfants – à ce projet de MSP. Réunionite, réflexions, nuits courtes. Et puis en même temps on console, on cajole, on continue, de rire, de sourire, d’être ensemble. Autour d’un café, d’un repas, entre deux patients, comme des moments volés au temps qui passe parfois trop vite.

Six mois, c’était à la fête de Noël, Jérôme, dans ses bons voeux, a souhaité que 2019 soit la concrétisation du travailler ensemble, du travailler mieux. Alors on a retroussé nos manches, pris nos stylos, nos écrans, nos téléphones. On s’est fait des lectures, des diaporamas, des réunions, encore; on a essayé de comprendre, d’apprendre et de se prendre au jeu. Et des étapes sont passées – d’autres restent à venir – les unes après les autres, pas à pas : association, projet de santé, femasco, ARS, infomaticiens, logiciels, messageries …

Et puis dans quelques jours nous livrerons notre projet, nous le soumettrons aux décideurs, aux financeurs.

Quelqu’en soit le résultat, cela nous a déjà rapproché, et rien que pour ça, cela en valait la peine. Chacun y a mis du sien, à son rythme, selon son temps, ses priorités. J’y ai pour ma part trouver un nouvel élan, presque vital, une rage de faire, de faire bien, de faire mieux, et je voulais par ces quelques mots vous remercier d’être là, d’être ce qui fait qu’on se sent équipe, qu’on pense pluriel.

J’attends avec impatience la concrétisation de mon association avec Amandine, pour nous, cela fait dix huit mois, dix huit mois qu’on se croise, qu’on parle, qu’on réfléchit, dix huit mois d’un réel bonheur de t’avoir même si ces temps sont un peu durs; merci d’être cette belle personne que je suis heureux de croiser chaque jour au cabinet, je nous souhaite des années de collaboration future dans cette honnêteté réciproque, ce lien particulier qu’est l’association entre deux médecins.

On aura bientôt je l’espère de nombreuses choses à fêter : Enneciva, projet de santé, collaboration des médecins …

Merci à tous les sept.

Bertrand

Présentation et Historique

Grandfontaine est une commune située au sud-ouest de Besançon à une vingtaine de minutes en voiture du centre-ville de Besançon (13 km), en direction de Dole, sur l’un des axes de développement du Grand Besançon, non loin des départements du Jura et de Haute Saône ; son accès est facile via la départementale D673. Cette situation géographique en fait naturellement une zone résidentielle pour les habitants travaillant à Besançon ou dans les communes environnantes, riches en tissu artisanal et industriel. De nombreuses constructions de résidences / quartiers résidentiels ont vu le jour ces dernières années, plusieurs projets de construction sont en cours à Grandfontaine et dans les communes environnantes.

Jusqu’en 2014, aucun professionnel de santé n’était implanté sur la commune alors que la population est en croissance constante : 1 519 habitants en 2015 contre 1 400 en 2008 et un peu plus de 1 000 en 1999 (données INSEE 2017). Face à ce constat, un projet immobilier de maison médicale est porté par Mr Jérôme Alabouvette, qui relate en quelques lignes cette aventure : 

“L’idée de départ était de travailler ensemble avec mon épouse Estelle dans une logique de collaboration et le village de Grandfontaine nous est apparu comme une évidence pour notre installation. Dès les premières rencontres avec les architectes, il nous a semblé naturel de construire plus grand pour recevoir d’autres praticiens.

Nous avions à cœur de créer un outil de travail qui soit tout à la fois accueillant, confortable, pratique et éco-responsable. Ainsi le bâtiment est orienté pour bénéficier d’un ensoleillement maximum, il est isolé par l’extérieur pour une meilleur inertie thermique et chauffé par un système de puits canadien couplé à une serre. Ce dispositif ingénieux nous permet de chauffer les locaux en hiver et de rafraichir en été. Partant du constat que 2/3 de la consommation d’eau des établissements de santé se fait aux toilettes nous avons fait installer une citerne de récupération des eaux pluviales pour alimenter les sanitaires.

Le respect du secret professionnel étant au centre de nos préoccupations nous avons souhaité optimiser l’isolation phonique des différentes pièces et réfléchis à un agencement des lieux permettant aux patients de sortir sans croiser les personnes qui entrent ou qui sont en salle d’attente.”

La maison médicale, financée uniquement sur des fonds privés, sans aucune aide ou subvention publique, s’ouvre en juillet 2014 avec la présence initiale de Jérôme et Estelle Alabouvette, kinésithérapeutes, et deux infirmières, Véronique Bague et Karine Mongin, rapidement rejoints par un médecin généraliste, Dr Bertrand Studer en septembre de la même année. Puis en 4 ans se joignent Ophélie Faudot, sage-femme, un nouveau médecin généraliste, Dr Amandine Lebeau et une psychologue, Céline Michel. 

Une infirmière ASALEE, Mme Elodie Malard rejoindra l’équipe 2 jours par semaine à partir de septembre 2019.

En exercice regroupé, nous apprenons à nous connaître et découvrons chaque jour le plaisir de travailler dans cette belle maison, de partager des moments conviviaux. C’est naturellement que s’installe une collaborationentre chacun des professionnels, initialement informelle, puis se structurant peu à peu. De cette collaboration émerge l’idée d’un travail cette fois coordonnéet nous prenons en janvier 2019 la décision d’explorer les possibilités que pourrait nous offrir un exercice sous forme de MSP, nous permettant de progresser dans l’accueil et la prise en charge de nos patients. 

Nous sommes accompagnés depuis le début de ce projet par Mme Annie Malki de l’ARS de Bourgogne Franche-Comté et bien épaulés par Mr Philippe Levacher et le Dr Jean Wolfarth de la FEMASCO, fédération à laquelle nous souhaitons adhérer.